Une école qui ne fait pas de promesses.

Rien de ce qui se fait chez nous ne s’apparente à une science exacte. Je ne crois pas aux « sciences » de l’éducation (malgré mon M1 en… Sciences de l’Education ;)).

Tout est expérimentation en éducation, et ça l’est de façon parfaitement assumée à l’Ecole Dynamique ! Il n’existe pas de programme ou de « recette » bons pour tout le monde.

Car chacun vit et vient avec son histoire, ses croyances, ses espoirs, ses talents… nous ne pouvons et n’allons rien vous promettre, à vous, parents qui décidez d’inscrire vos enfants chez nous.

Non, nous ne vous promettrons pas que votre enfant saura déchiffrer à Noël et lire à Pâques.

Non, nous ne vous promettrons pas que votre enfant mangera à heures fixes et de façon équilibrée.

Non, nous ne vous promettrons pas que votre enfant s’y fera plein d’amis.

Non, nous ne vous promettrons pas que votre enfant aura son bac (en candidat libre !) avec Mention Très Bien.

Non, nous ne vous promettrons pas qu’il pourra intégrer ensuite une grande Ecole, ou la meilleure prépa de la région (mais d’ailleurs, le souhaitera-t-il ? Et cette voie sera-t-elle en adéquation avec ses aspirations ?)

Non, nous ne vous promettrons même pas que votre enfant sera « heureux » chez nous.

Il sera heureux, ou peut-être pas.

Il sera lui.

_MG_5850

Nous ne sommes pas une école-prison, nous ne sommes pas une école-soumission, mais nous ne sommes pas non plus une « école qui rend les enfants heureux » (bien que, je le précise encore et j’insiste, nous n’avons rien contre les écoles qui tentent d’améliorer la scolarité « classique », au contraire !! Nous avons juste adopté une philosophie différente).

Nous ne vendons pas une école « qui rend les enfants heureux », car cela va à l’encontre de notre philosophie : en effet vouloir « rendre les enfants heureux » reste une projection sur l’enfant (aussi positive soit-elle !), et donc un souhait qui ne vient pas de l’enfant et qui peut vite entraîner une souffrance encore + grande : que va penser l’enfant si, alors qu’on lui vend « une école où il sera enfin heureux », il ne l’est pas et souffre car il n’arrive, pas plus qu’ailleurs, à y trouver sa place ?

Nous sommes une école qui travaille à créer un environnement permettant et autorisant l’enfant à être ce qu’il est, à devenir ce qu’il sera, sans projeter d’attente, sans lui mettre de pression pour être celui qu’on veut qu’il soit, pour devenir celui qu’on pense qu’il peut devenir, ou encore pour apprendre ce qu’on pense lui être utile « pour + tard »

Nous sommes une école qui lui autorise la liberté de choisir sa propre instruction. Car il en a les capacités !

Les élèves pourront y être eux, sans jugements ni moqueries : qu’ils aiment se teindre les cheveux en bleu ou s’habiller gothique, qu’ils aiment la solitude ou recherchent le contact d’autrui, qu’ils aient été jugés auparavant et étiquetés comme « lents », « difficiles », « dys », « précoces », « dans la lune », « en retard », voire même « différents » (avec ce petit ton de condescendance et parfois de pitié dans la voix), ils pourront être ici juste ce qu’ils sont (tant qu’ils respectent les règles créées par tous et pour tous, et la liberté d’autrui bien sur ;)). Et il y a fort à parier que les étiquettes vont très vite être oubliées… 

A l’Ecole Dynamique il n’y a plus besoin de brandir les armes, de chercher à être le meilleur, le + combattif, celui qui se démarque du lot : parce que chacun vient sans être soumis au jugement, à la comparaison, à la pression des autres ou à celle de l’institution. Il n’y a pas besoin d’être dans une position de défense (et donc de conflit) permanente car nous n’attendons rien d’eux et prenons chacun comme il est. La pression peut se relâcher, les défenses peuvent tomber, les personnalités de façade peuvent s’envoler…

Bien sur, tout cela peut prendre du temps ! Mais chacun mettra le temps qu’il lui faut. Et c’est pour cela qu’une nouvelle fois, nous ne vous promettrons pas que votre enfant, s’il en a besoin, le fera à Noël, à Pâques ou même avant la fin de l’année scolaire…

Nous ne vous promettrons pas non plus de « changement » ! Parce que le choix de changer appartient à chacun. La différence, c’est qu’à l’Ecole Dynamique, chacun a la place de se trouver, de se chercher, et surtout de prendre le temps, de perdre du temps, de prendre et trouver son propre temps. 

Chacun y a la possibilité (vitale dans notre société !) d’y acquérir une vision et une vie de son temps non aliénante : ce sera son temps à lui, pas le nôtre.

Mais le choix final appartiennant à chacun, c’est justement ce qui ne fait pas de nous une école qui soigne, une école qui fait des promesses….

Et malgré tout, les 40 ans d’expérience de Sudbury dans le monde ont montré que, peu importe le temps que cela prend, tous les élèves réussissent à se trouver, à se décoller de leurs étiquettes et à se faire un chemin au plus près de leurs désirs et de leurs potentiels !

IMG_1926

 

Cela vous fait peur ? Vous vous demandez comment alors ces élèves pourraient apprendre à vivre ensuite dans une société où tout est aliénant, eux qui auront connu tant de liberté ? Mais la vie elle-même, en dehors de l’école, se charge bien assez tôt et vite de leur apprendre l’aliénation-soumission au temps de la société ! Et les autoriser à se (re)trouver est au contraire le meilleur moyen de leur apprendre à être forts, connectés à leur être intérieur, à prendre en main leur destinée en se posant de bonnes questions… :

  • « Qu’ai-je envie de faire aujourd’hui ? »
  • « Pour quoi ai-je envie de me lever ce matin ? »
  • « Jusqu’où ai-je envie d’aller explorer cette voie ? »

Vous venez vers nous car votre enfant n’est « pas heureux » dans le système traditionnel, est en souffrance ? Nous ne promettrons rien, mais qui sait, peut-être qu’un « mieux être » viendra avec l’apprentissage de l’être, sans pression, sans jugement… ?

Dans notre école les enfants et les ados vivent leur temps, leur passion, leur ennui*.

Dans notre école les membres de l’équipe ne font aucune promesse. Et c’est tant mieux. 

 

***

*Le temps de l’ennui viendra, soyez-en surs. Passées l’excitation de la « liberté » retrouvée et de la pression relâchée… mais cet ennui est normal, et vital. S’il entraîne doutes, peurs et remords, il n’est pas un symptôme inquiétant mais juste une phase naturelle à dépasser, en étant accompagnés. C’est notre société qui a fait de l’ennui un ennemi à combattre, alors qu’il est essentiel dans tout processus créatif…

***

Je n’ai pas pu m’empêcher de répondre à certains commentaires des messages précédents, mais devant les questions soulevées (et attendues !), notamment sur « l’art de ne rien faire », j’en ferai bientôt un nouvel article-patchwork.

 

Publicités

2 réflexions sur “Une école qui ne fait pas de promesses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s