Créer des ponts pour ouvrir de nouvelles dimensions

J’ai regardé récemment un documentaire avec mes enfants, sur l’histoire de la firme Pixar et j’y ai vu une bonne analogie avec notre école démocratique.

(je précise que je fonctionne beaucoup en images et en analogies de ce type, même si ce n’est pas toujours évident pour tout le monde ;))

Ce documentaire est disponible en ce moment sur Netflix et s’intitule « The Pixar story » – il est en français, dure 1h30 et retrace l’histoire de Pixar depuis l’arrivée de John Lasseter dans les studios Disney -avant Pixar donc- jusqu’à la sortie de « Cars » -)

PixarMONSTERS-INC

L’analogie s’est faite dans mon petit cerveau par l’aspect pionnier.

J’ai eu récemment une discussion avec une maman super intéressée par notre école mais désespérée car le papa, qui adhère pourtant à notre philosophie, trouve inconcevable d’y mettre ses enfants car il bute sur cet aspect « pionnier ». Hors de question que ses enfants « essuient les plâtres » de nos premières années d’existence ! Quand j’ai écrit dans un précédent article « nos enfants seront des pionniers », je savais que cela ferait peur à certains mais je ne pensais pas, je l’avoue, que l’on pourrait adhérer à la théorie pour les autres, mais la refuser totalement pour soi, uniquement à cause de cela… (mon côté aventurière, probablement !)

Dans le cas de Pixar, c’est justement ce que John Lasseter et Steve Jobs étaient : des pionniers ! Avec la montée de l’informatique, John Lasseter avait compris qu’on pouvait faire plus et passer à une autre « dimension » (dans tous les sens du terme pour le coup… L’idée de changer de « dimension » est une expression que j’ai utilisée dans l’article de mon interview pour le développement de l’Ecole Dynamique sur le plateau de Saclay, que j’ai entrepris récemment, voir ici), car je trouve qu’elle exprime très justement la nouveauté que représente notre philosophie : c’est un vrai changement de paradigme !!

catmull_jobs_lasseter

Ed Catmull, Steve Jobs et John Lasseter, les pionniers de l’animation 3D

A l’origine, Pixar était une entreprise de matériel informatique innovant qui vendait ses produits aux secteurs gouvernemental et médical, ainsi qu’à la firme Disney pour de nouveaux rendus (je n’ai pas tout compris au truc mais c’est le film « La belle et la bête », en 2D, qui a introduit cette nouvelle technique). C’est à ce moment que John Lasseter a décidé d’explorer plus avant les capacités du logiciel, au-delà des simples publicités produites à l’époque, et notamment de se lancer dans l’idée folle de l’animation en 3D pour un film animé. Disney n’y croyant pas, il s’est retrouvé un beau jour à la porte et a été récupéré par Pixar, qui a un peu + tard rencontré Steve Jobs lui-même mis à la porte d’Apple (comme quoi des fois… ça a du bon d’être viré d’une entreprise qui ne veut pas évoluer :))

Tous ces gens ont alors fait ensemble quelque chose de vraiment nouveau : ils n’ont pas limité l’animation au simple métier d’illustrateur, ils ont créé des ponts entre des métiers qui ne se côtoyaient pas auparavant : informaticiens, graphistes, architectes, illustrateur… : c’est cet ensemble hétéroclite qui a fait naître Pixar et a fait exploser l’animation en 3D !

Ils n’ont pas pour autant dénigré la 2D, et tout le travail de Disney avant eux… Ils avaient simplement l’envie passionnée d’explorer de nouveaux chemins.

Le documentaire date de 2007 et s’arrête, c’est dommage, sur le regret et la peur montante, après tous ces énormes succès, de voir disparaître la 2D, mais la 2D n’est pas morte pour autant !! Elle est même revenue + forte, par des petits studios indépendants, certes, et cela montre que tout peut coexister, que défricher de nouveaux chemins ne veut pas dire détruire les anciens ou les oublier pour autant…

john-lasseter-pixar-walt-disney-company-art-technology-1-638

Les créateurs de Pixar étaient des pionniers, car ils n’ont pas eu peur de partir ailleurs et de créer des liens.

Voyez-vous où je vois des analogies ?

Ce que nous proposons à l’Ecole Dynamique, c’est ouvrir un nouveau paradigme éducatif en créant une nouvelle forme (pour la France en tout cas) d’instruction : quitter les chemins connus, explorer de nouveaux horizons, changer de dimension… ! Sortir d’une éducation basée sur un modèle vertical, basée sur 1 métier (enseignant), pour l’ouvrir à un système vivant de réseaux allant à la rencontre de multiples savoirs-faire, d’expertises diverses et variées pour faire vivre l’apprentissage, au plus près de la réalité… 

Au final, c’est un documentaire que je vous recommande fortement, bien au-delà de son analogie avec la création de l’Ecole Dynamique 😉

(The Pixar Story, 2007, 1h28, dispo en ce moment sur Netflix)

john_lasseter_by_pixxiepaynee-d4v7q0s

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s