« T’es en quelle classe ? »

Aviez-vous remarqué à quel point nous abordions les enfants que nous rencontrons d’une manière quasi exclusive : « T’es en quelle classe ? »

Moi non, jusqu’à ce que mes enfants intègrent l’Ecole Dynamique (ah ben oui tiens… après mon message sur la question… ayè, ils y sont et viennent de terminer leur période d’essai !)

Et jusqu’à ce que (venant d’un médecin, dentiste, commerçant, passager du bus, etc.) ils ne puissent plus vraiment répondre à cette question si récurrente : « T’es en quelle classe ? »

« Euh, ben… (regard mi-interrogateur mi-inquiet vers leur maman) … je suis plus dans une classe… je suis à l’Ecole Dynamique »

Ce qui me fait sourire c’est lorsque ma fille dit cela sur un ton qui laisse vraiment supposer que l’Ecole Dynamique est une évidence pour tout le monde. Que la personne en face va comprendre immédiatement de quoi elle parle. Alors qu’en face, tout ce que nous récoltons, ce sont des regards interrogateurs et interloqués !

C’est là que je dois le + souvent intervenir : « c’est une école alternative où il n’y a pas de classe, tous les âges sont mélangés ». Et là, on oublie l’auscultation/les soins/la commande… et on doit développer pendant 5 minutes…

Et c’est pareil quand j’ai droit à « C’est quoi votre métier ? »

Au début c’était amusant et je me disais que ça faisait toujours une personne de + à connaître notre école… maintenant j’ai juste envie de me faire ausculter/soigner/d’avoir ma commande… 😉

Mais vraiment, j’ai pris conscience de cette façon incroyable que nous avons de cataloguer les enfants à travers l’école. Ce que j’entends le plus souvent ce n’est même pas « t’as quel âge ? », mais « t’es en quelle classe ? », comme si c’était vraiment uniquement l’école qui permettait de cerner un enfant, de le placer sur une échelle de reconnaissance, de valeur, de compétences.

L’âge ne renseigne pas grand chose, mais la classe, si.

Après tout on pourrait imaginer cerner les enfants et les placer sur une échelle de développement en leur demandant « tu sais te servir d’un pistolet à colle ? » (oui/non), ou « tu peux faire les courses tout seul ? » (oui/non), ou encore « tu cours à quelle vitesse ? ». Mais non, nous n’avons pas décidé de voir et de prendre en considération nos enfants sur leurs savoirs-faire mais plutôt sur leur degré d’avancement sur le grand escalier à 15 marches de l’école.

Alors… que deviennent-ils subitement lorsqu’ils quittent l’école, soit pour rejoindre l’IEF soit pour intégrer une école multi-âge ?

Mamma mia, subitement on perd pied !

ED octobre 2015-7

Publicités

5 réflexions sur “« T’es en quelle classe ? »

  1. Merci pour ce témoignage !

    Mes enfants ne vont pas à l’école et combien de fois je me suis retrouvée à expliquer qu’ils n’y vont pas mais qu’on fait l’école à la maison, parce que la plupart des gens ne connaissent pas les termes d’IEF. Sauf que ce n’est pas vraiment l’école mais les enfants apprennent librement quand ils veulent et tout et tout mais c’est long et fastidieux…
    Dernièrement mes enfants ont répondu qu’ils étaient en CP et CE1 (leur classe d’âge) … parce qu’ils en ont marre de cette question. :-/

    Et si on leur demandait simplement ce qu’ils aiment faire dans la vie ?… 😉

    J'aime

  2. C’est tellement juste –à la fois la question et l’effet qu’elle produit quand l’enfant est à l’Ecole Dynamique !
    Dans la même veine, cela fait déjà longtemps que je me braque quand la 1e question posée à mes enfants est « ça marche bien à l’école ? ». Comme si c’était une façon de demander s’ils vont bien… 😉

    J'aime

  3. Le problème des étiquettes et des cases, quand on n’y rentre plus, ou qu’on refuse d’y rentrer. Et de la lassitude à devoir se justifier sans arrêt, ou choisir de botter en touche pour avoir la paix.

    Mais aussi de l’évaluation automatique par l’interlocuteur.
    Que ce soit « Quel est votre métier ? », entre avocat, garagiste, chômeur, et « je fais l’IEF pour mes enfants » (« J’élève mes enfants » n’étant « acceptable »/audible que jusqu’à 3 ans, 6 à l’extrême limite avec toujours un soupçon de fusion maladive…)
    Mais aussi plus Sioux : « en quelle classe ? » associé à « quel âge ? » : hop calcul rapide normal/en avance/à la traine et évaluation immédiate de l’attitude à adopter : commisération, admiration, jalousie, agacement…

    Perso j’ai tendance à botter en touche aux questions « de convention » (et dont je sais qu’elles vont prendre des plombes à expliquer), sauf quand j’ai le temps de « faire ma pub » : à « En quelle classe », j’aurais tendance à apprendre à mon enfant à répondre « J’ai 8 ans ». A notre interlocuteur de faire le calcul s’il y tient, zut. Et s’il insiste, continuer à répondre à côté avec (très bonne suggestion, en effet) les choses que je sais faire et dont je suis fier :  » je sais lire », « je sais où se trouve l’Ouganda », « je connais les capitales des villes Européennes ». Et pour les plus subversifs « je sais manier une perceuse » ou « je sais recoudre un bouton ». Si au bout de 3 ou 4 réponses comme ca il n’a pas compris, c’est de toute façon sans espoir, non ?

    Avec une pensée pour le Petit Prince (maison à 200KF/maison avec des fleurs aux fenetres…)

    Ce qui me révolte vraiment par contre, ce sont les activités sans lien avec l’école où celle-ci est introduite de façon artificielle : ex la chasse municipale aux oeufs de Pâques (réservée aux classes de maternelle et non aux enfants de moins de 6 ans) ou la participation à un mini-Marathon dans la ville (répartition par classes des écoles de la ville : si vous habitez la ville mais êtes scolarisé ailleurs ou pas scolarisé du tout, pas le droit de courir ?!!!), sans parler de l’inscription au conservatoire…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s