« La génération la plus scolarisée dans l’histoire est misérable »

Oui, c’est le titre assez amusant (!) d’un article de la FEE (Foundation for Economic Education),

« The Most Schooled Generation in History Is Miserable – Millennials are stressed out because they’re bored »

Je me méfie toujours des articles où l’on parle de « génération X » ou « Y ». De tout article où l’on évoque l’idée de séparer et comparer les générations d’ailleurs… Dans mon livre « La famille buissonnière », je tiens beaucoup à entamer le dialogue, non pour dire « c’était mieux avant » mais pour mieux se connaître, donc mieux se comprendre et donc mieux s’enrichir mutuellement, au lieu de créer des fossés et des cases.

Si je ne « prends » pas tout dans cet article (mais j’ai traduit quand même), il y a beaucoup de bon dedans !

Traduction de mon cru, comme d’habitude ni littérale ni littéraire 😉

***

« On dit que la tristesse n’est pas le contraire du bonheur – l’ennui l’est.

Capture d’écran 2016-06-11 à 00.38.16

Avec cela à l’esprit, est-il surprenant que les enfants, les adolescents et les jeunes adultes d’aujourd’hui soient si malheureux ?

Est-il surprenant que tant d’entre eux cherchent à prolonger leurs années de scolarité dans des activités structurées aussi longtemps que possible ?

Est-il surprenant que lorsque les gens ne savent pas quoi faire, ils vont tout simplement vers les études supérieures ?

Pour comprendre ce malheur et cet ennui de masse avec la vie – et la montée des soudaines crises de vie -, il faut regarder où ces jeunes ont passé la majeure partie de leur vie.

Ce que nous voyons aujourd’hui avec la génération Y (« Millenials » – la génration 1978-1995) et la génération plus jeune, c’est que ce sont des générations entièrement scolarisées. Tout les jeunes, exceptés les homeschoolers (enfants instruits en famille), sont allés à l’école. Cela signifie que les riches comme les pauvres, les gens célèbres comme les inconnus, tous ont tous été soumis au même système et aux mêmes expériences pour les deux dernières décennies de leur vie.

L’école leur enseigne que la vie est brisée en morceaux distincts et que l’apprentissage et le développement personnel doivent être considérés comme des corvées. Plutôt que de leur apprendre le plaisir de l’apprentissage, un régime scolaire centralisé leur apprend à rechercher des normes vis-à-vis desquelles se mesurer.

Plutôt que de les aider à trouver les outils cognitifs et philosophiques nécessaires pour mener une vie épanouie dans le paradigme du monde dans lequel ils vivent, les écoles les retirent de ce monde, les forçant à développer ces compétences seulement après leurs 18-25 premières années de vie. (…)

« Nous détruisons le plaisir de l’apprentissage chez les enfants, qui est si fort quand ils sont petits, en encourageant et en les obligeant à travailler pour de petites et méprisables récompenses (…) ou des A sur les bulletins de note, en bref, pour la satisfaction ignoble d’être mieux que quelqu’un d’autre. « ~ John Holt

En bref, l’école enseigne l’apathie envers l’éducation et le détachement du monde.

L’école empêche les gens d’apprendre (et d’aimer apprendre) par eux-même via une variété d’activités et de sujets et leur refile à la place une poignée de sujets en espérant qu’ils répondent aux normes de l’Etat en ce qui concerne la « lecture », les « mathématiques », « l’écriture » et « la science ».

bored cat

L’enfance prolongée

En plus de cela, ils ont eu l’enfance la plus longue de toutes les autres générations avant eux. Un jeune est aujourd’hui considéré comme un « enfant » beaucoup plus longtemps qu’un jeune ne l’était il y a 20 ou 40 ans. Traiter quelqu’un de 16 ans comme un enfant dans les années 1960 aurait été insultant. Aujourd’hui, c’est courant.

Les adultes-enfants errent dans les couloirs des universités et des lieux de travail d’aujourd’hui, moins équipés que jamais pour trouver un but et un sens à leur existence. Ils ne peuvent pas être entièrement blâmés pour leur anxiété et leur dépression : leurs parents, les enseignants et les dirigeants les ont placés dans une institution qui a créé une norme culturelle, qui a elle-même créé le monde où ils vivent aujourd’hui.

« Une fois que vous comprenez la logique derrière l’école moderne, ses astuces et pièges sont assez faciles à éviter. L’école forme les enfants à être des employés et des consommateurs; enseignez à vos enfants à être des leaders et des aventuriers ! L’école forme les enfants à obéir; enseignez à vos enfants à penser de façon critique et indépendante ! Les enfants bien scolarisés ont une tolérance très basse vis-à-vis de l’ennui, aidez vos enfants à développer une vie intérieure de sorte qu’ils sauront toujours s’occuper ». ~ John Taylor Gatto

Telle est la formule idéale pour créer un groupe de personnes qui s’ennuient constamment. Ils ont été privés de la chance de trouver un sens à leur vie par eux-mêmes, en s’engageant profondément dans des sujets qui les intéressent et en « internalisant » la responsabilité nécessaire pour vivre dans ce monde. Ils ont été coupés de la possibilité d’établir des liens réels avec des personnes autrement que sur la base des codes postaux {regroupement géographique des écoles par quartier}.

La tristesse n’est pas le contraire du bonheur – l’ennui l’est.

Une génération entièrement scolarisée a créé une génération d’adultes-enfants qui s’ennuient.

Pas étonnant que les jeunes d’aujourd’hui semblent si malheureux. »

Zachary Slayback

Publicités

Une réflexion sur “« La génération la plus scolarisée dans l’histoire est misérable »

  1. Merci encore une fois Marie pour cet excellent article qui arrive quand la question se posait dans ma tête !!!!
    À très bientôt en vrai pour la formation ( 2ieme semaine)
    J’ai l’impression de connaître beaucoup de toi à force de lire tes articles ! 🙂
    Christelle

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s